Quand tu regardes en arrière

Quand tu regardes en arrière

Le temps est une chose mystérieuse...

Il y a une semaine, tu pensais que tu n’allais pas survivre.

Pourtant, aujourd’hui, tu es toujours là.

Demain, tu vais croire que tu ne vas pas survivre.

Pourtant, une semaine après, tu seras toujours là.


Hier devient aujourd’hui.

Aujourd’hui devient demain.

C’est comme si le destin

Avait tout en main.


Hier, tu étais triste.

Aujourd’hui, tu es heureux.

Demain, tu seras triste.

Après-demain, tu seras heureux.

Et ainsi de suite…

Mais tous les jours sont les mêmes.

Ils insinuent que…

Tout va bien.

Ne pas avoir de rêve: est-ce un drame ?

Ne pas avoir de rêve: est-ce un drame ?

Au fil du temps, je me pose cette question de plus en plus souvent:

Est-ce grave si je n’ai pas de rêve ?

Aucune ambition pour le futur. Aucun effort. Aucune volonté. Aucun espoir.

Est-ce vrai ?

Et si l’on pouvait ne pas constamment se fixer sur le futur, et se centrer sur le moment présent ?

Parce que demain deviendra forcément aujourd’hui. Demain = Aujourd’hui. Alors où est le point ?

Mais j’ai peur que si je reste comme ça pour toujours, il n’y aura plus de lueur à l’autre bout du tunnel. Puis, il reste une question: sommes-nous satisfaits du présent ?

Et si vous deviez rester dans votre position pour le restant de vos jours, seriez-vous heureux ?

Il est de mon avis que le changement est le truc le plus étonnant de la vie. Voyez à quoi ressemblait le monde il y a seulement dix ans, et regardez-le maintenant ! Vos idoles vieillissent et vos petits cousins grandissent. C’est fascinant.

Le rêve est-il synonyme de changement ?

Supposons que vous n’ayez aucun rêve. Il n’y a donc rien à faire; vous pouvez alors croiser les bras et exclamer: « Hé bien moi, le futur ne me stresse pas, parce que je n’ai pas de rêve. Je peux regarder toutes les séries que je veux en m’empiffrant de chips au wasabi. N’est-ce pas génial ? »

Ça l’est. Imaginez ne jamais penser au futur. La vie devient beaucoup plus relax, n’est-ce pas ?

À vrai dire, tout ce qui nous stresse est lié à l’avenir (= l’incertitude). Et une fois que l’avenir devient le présent, le trac disparaît (un peu), notre entretien est fabuleux, et il y en a qui arrivent même à sauter depuis l’espace (comme Felix Baumgartner).

Alors, voici une théorie paradoxale: si vous dites que vous n’avez pas de rêve, c’est que vous en avez. Parce que vous êtes en train de le vivre.

Malgré les tempêtes, les pluies atroces, les secousses et la grêle, votre rêve sera toujours avec vous, même si vous stipulez ne pas en avoir.

Si l’on arrive à modifier notre perception, on se rendra compte qu’on n’aura pas forcément besoin de définir un rêve. Qui sait ce que l’on deviendra cinq années plus tard ? Nous serons toujours en train de vivre un rêve, comme nous l’avions fait depuis qu’on est nés, et comme nous le ferons cinquante ans après.

Parce que…on vit.